Les Prismes liquides

Singulière fusion entre les forces du Cristal et de la Radiance, la dimension des Prismes liquides offre une vision particulièrement perturbante, avec ses innombrables éclats cristallins flottant dans un aveuglant néant. Le nom de cette réalité vient du fait que des vagues de lumière viennent régulièrement frapper les cristaux, amenant ces derniers à fondre lentement. De nombreux peuples consacrent du temps pour collecter cette précieuse ressource, aussi utile pour la construction d’habitats hautement résistants que pour des pratiques magiques plus exotiques. 

Les Prismes liquides n’offrent que peu de dangers pour les arpenteurs, qui doivent cependant posséder un moyen de se déplacer dans le ciel encombré d’échardes cristallines particulièrement tranchantes. Les concentrations de lumière, émanant de halo éphémères, peuvent aisément incinérer un voyageur ne prenant pas garde à la soudaine augmentation de température.

A noter également que de petites communautés de collecteurs de cristal liquide s’accroche aux gisements les plus riches et repoussent sans douceur ceux qu’ils perçoivent comme de potentiels concurrents. De véritables guerres ont éclatées en ces lieux, surtout depuis l’arrivée des N’uru’N au sein du Nexus des éléments infinis. Il faut toutefois noter que les actuels conquérants, trop peu nombreux, doivent composer avec plusieurs groupes présents depuis bien plus longtemps au sein des Prismes liquides.

Seigneurs : Trois Kolu’un’run règnent dans des citadelles formées de prismes sombres et abritant chacune une petite centaine d’individus, essentiellement des serviteurs consacrant leur temps à la collecte du cristal liquide. Kolu’amaruun est la plus imposante de ces forteresses planaires, flottant dans le néant aveuglant, ancrée à plusieurs amas prismatiques par des cordages de lumière tressée, elle abrite le principal passage vers le Dédale nexo-élémentaire, qui reste la voie planaire la plus aisée à emprunter. Le Seigneur Kotoru’un’run (N’uru’N ♂/ Prismatiste 12/ NM) forme une douzaine de ses pairs à la magie des Prismes liquides, autant afin de renforcer l’emprise de son peuple sur cette réalité que pour former autour de lui une garde rapprochée. Ambitieux et diplomate, c’est généralement lui qui forge des pactes avec les plus puissants groupes. Considéré comme le plus puissant mage de cette dimension nexiale, Kotoru’un’run est à l’origine d’un recueil de pensées et de sorts puisant dans les forces environnantes.

Natifs : Il n’existe aucune créature native des Prismes liquides, une dimension où les conditions de vie sont particulièrement ardues et les ressources vitales très rares. De nombreux arpenteurs planaires séjournent cependant régulièrement en ce lieu, essentiellement pour venir y récolter le précieux cristal liquide, qui a fait la fortune de bien des négociants entreprenant. Bien qu’ils ne puissent être considérés comme natifs, les membres des Clans Izoroon font partis du paysage et il est fréquent que des voyageurs de passage considèrent ces individus comme propriétaires de gisements intéressants. Les clans se sont formés bien avant l’arrivée des N’uru’N et se composent de regroupements familiaux d’anciens arpenteurs planaires, ayant fait le choix de se tourner vers le commerce du cristal liquide. Chacun dispose d’une nef volante équipée de larges citernes, qui est également un lieu de vie pour une vingtaine de membres.

Bien qu’il soit difficile d’estimer le nombre d’izoroon, les Kolu’un’run préfèrent ne pas s’impliquer dans de possibles conflits avec eux et entretiennent des relations cordiales. Des conflits opposent parfois les Clans Izoroon, mais la tendance générale est plutôt à l’entraide, en particulier lorsqu’il s’agit d’organiser des flottilles pouvant emmener d’importantes quantités de cristal liquide au-delà du néant aveuglant. Les izoroon possèdent de bonnes cartes des réalités du Nexus, disposent de nombreux alliés et peuvent affronter la plupart des pillards menaçant leur commerce. 

Lieux notables : La réalité nexo-élémentaire des Prismes liquides offre un environnement difficile à cerner, en particulier à cause de sa composante de Radiance, provoquant de nombreuses cécités ainsi que des combustions spontanées. Les arpenteurs planaires ont cependant pu dresser quelques repères utiles au fil du temps.

Le Champ de bleuets est un ensemble de cristaux en suspension, regroupés dans une zone sphérique où règne en permanence un halo bleuté affectant l’équilibre de ceux qui s’y aventurent. Les bleuets sont de minuscules éclats cristallins affectés par ce rayonnement particulier, qui leur confère une fois réduit en poudre la formidable capacité d’annuler la masse d’un objet. Travailler la poudre de bleuets requiert les talents d’un maître-artisan, et il faut en récolter 10kg pour intégrer suffisamment de poudre à un objet de 1kg. Les izoroon viennent régulièrement prospecter dans le Champ afin de restaurer les propriétés octroyées à leurs nefs volantes.

Lois planaires : Outre le danger de cécité pouvant survenir à tout instant, la dimension des Prismes liquides offre un état d’apesanteur pouvant perturber les arpenteurs planaires, avec cependant des variations soudaines et localisées de la gravité, autour des plus grands amas de prismes. Tous les sorts basés sur la lumière sont lancés avec un bonus de +4 niveaux de classe, a contrario, les sorts basés sur les ténèbres ne peuvent pas être employés sans l’aide d’une clé de sort, généralement un morceau d’étoffe sombre.

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s