La Horde céleste, le panthéon de Coeur

Les divinités des dracons se regroupent en un troupeau se retrouvant dans les constellations accrochées sur la face interne de la Sphère de cristal. La Horde céleste n’a aucune influence au-delà du système de Cœur mais intervient très fréquemment parmi les tribus sur Kallah. Depuis l’apparition des syndarh, les divinités ne se manifestent pratiquement plus physiquement, et passent à travers les esprits planétaires.

Na-hi’gi est un cas particulier au sein du panthéon, il est lié aux autres divinités, mais se considère également comme une puissance des néogi, attirant toujours plus de membres de son peuple, préparant les fléaux du proche avenir.


Ir-palla

Protectrice de la horde, Celle qui défend

Puissance mineure du Plan matériel Primaire

Loyale Bonne

Domaines de prédilection : Protection de la tribu, Volonté du groupe.

Autres incarnations : Comme les autres divinités de la horde céleste, Ir-palla ne semble pas posséder d’autre incarnation, bien que certaines divinités halfelines de la Sphère de Racine possèdent de très nombreux points communs avec elle.

Royaume planaire : Comme les autres divinités de la Horde céleste, Ir-palla ne possède pas de royaume planaire et réside dans sa Constellation de la Lance, au sein d’un espace dimensionnel reproduisant la steppe blanche, avec un ciel nacré, sans montagnes ni falaises équatoriales. Le passage permettant d’accéder au domaine d’Ir-palla est une arche de pierres empilées, très anciennes et ne semblant pas provenir des mondes de Cœur.

Alliés divins : Les autres membres du panthéon sont les alliés naturels de Celle qui défend, pratiquement une famille, bien qu’il apparaisse parfois aux mortels que les relations entre leurs divinités semblent distantes.

Ennemis divins : Les différentes divinités des néogi sont les ennemies naturelles de la Protectrice, en particulier Kr’tx, une Puissance guerrière incitant ses fidèles à piller et ravager la steppe. Etrangement, Na-hi’gi ne semble pas être inclus dans cette alliance malveillante. Il arrive en effet que le Corrupteur des âmes s’oppose ouvertement à ce dangereux panthéon d’outresphère, laissant prévaloir son lien avec la Horde céleste.

Symbole : Un grand cercle rouge entourant la représentation de Kallah, en blanc, et sa lune en noir. La caste des Kallak arbore fréquemment des variations de ce symbole sacré, tout comme bien des tribus parmi les plus jeunes.

Avatars connus : Ir-palla se manifeste sous la forme d’une dracon de très grande taille, dont les veines rougeoient plus ou moins vivement, en fonction de ses émotions, et maniant une grande lance forgée dans un métal singulier, semblable à celui formant le cœur de la lune Ubbah.

Culte : Les Shalla invoquent Ir-palla uniquement en cas de grand danger pesant sur les tribus. La croyance panthéiste des dracons fait qu’aucun culte formel n’existe encore, bien que les temples en construction dans les cités préparent la naissance de rituels élaborés, en particulier dédiés à l’aspect guerrier de la déesse.

Dogme : Protéger les faibles, combattre la tyrannie, résister à la violence.

Lieu de culte : Des autels de pierres empilées sont érigés devant toutes les passes traversant les falaises équatoriales, et qui sont autant d’accès pour les bandes de géants des montagnes traversant les steppes septentrionales. Le temple en construction dans la nouvelle cité de Taggah sera dédié exclusivement à Ir-palla, sous son aspect de protectrice, mais apparemment en omettant toute trace de compassion ou de défense des faibles. Uoggor (♂ Dracon/ Shalla 8/ LN) se désigne déjà comme le dirigeant de ce mouvement religieux, et forme déjà une garde de guerriers sacrés, qu’il imagine partir en croisade jusque dans les montagnes du nord, afin de les purger de l’engeance des géants.

Ordres affiliés : Outresphère, le Paladin solaire Toagga semble avoir réussi à invoquer Ir-palla afin de secourir ses compagnons d’aventure, qui en hommage à la divinité, ont fondé la Cavalcade argentée, regroupant une douzaine de Prêtres des Sphères ayant inclus la déesse dans un vaste panthéon informel de divinités inclinées vers la Loi et la bienveillance.


Magie de la Protectrice de la horde

Ecailles de puissance

Sort de Transmutation du 2nd niveau

Composantes : VS

Temps d’incantation : 1 action simple

Portée : contact

Cible : créature vivante touchée

Durée : 10 minutes/niveau

Jet de sauvegarde : aucun

Résistance à la magie : oui

Le bénéficiaire de cette prière voit son épiderme former des écailles bleutées lui conférant un bonus de classe d’armure de +3, majoré de +1/ 3 niveaux du prêtre. Le sort offre également une résistance de +2 sur les tests de Vigueur contre les pouvoirs liés à la foudre. Contrairement à d’autres sorts de protection du même niveau, Ecailles de puissance ne permet pas de porter une armure physique.


Exaltation tribale

Sort d’Enchantement du 2nd niveau

Composantes : VS

Temps d’incantation : 1 action simple

Portée : contact

Cible : Rayon de 9m

Durée : 10 minutes/niveau

Jet de sauvegarde : Volonté/ Annule

Résistance à la magie : oui

Le prêtre laisse parler sa déesse à travers lui afin d’exalter les créatures dans la zone d’effet, leur octroyant un bonus de +2 sur tous les tests liés à une action collective devant être menée dans l’heure. Ce bonus s’applique aussi bien aux jets de combat que de sauvegarde, mais surtout de compétences.


Ja-Valla

Guérisseuse de la horde, Celle qui instruit

Puissance intermédiaire du Plan matériel Primaire

Loyale Bonne

Domaines de prédilection : Soins de toutes les plaies.

Autres incarnations : Bien que les divinités de la Horde céleste soient liées à la Sphère de Cœur, des représentations d’une dracon chevauchant dans le ciel ont été découvertes sur plusieurs mondes des Sphères Connues. Aucune explication n’existe encore, mais c’est un Paladin solaire dracon nommé Tuarra qui aurait été guidé par des visions vers ces différentes traces d’une incarnation ancienne de Ja-Valla.

Royaume planaire : La Constellation de la Serpe est le point d’entrée vers l’espace dimensionnel où réside La Guérisseuse de la horde, une vaste steppe semblable à celle de Kallah, mais dominée par un ciel mauve. Des structures en roche bleutée parsèment cette étendue et abritent les âmes des dracons ayant suivi les préceptes de la déesse, qui offre ainsi à ses fidèles une nouvelle existence.  

Alliés divins : Les autres divinités de la Horde céleste, même le Corrupteur des âmes, soutiennent invariablement les actions de la déesse, préférant agir de manière subtile et discrète auprès des mortels.

Ennemis divins : Les sinistres divinités néogi tendent à s’acharner sur Ja-Valla et ses fidèles. Cette haine remonterait à des temps anciens, lorsque les tribus se trouvaient encore dans l’hémisphère septentrional de Kallah. La Guérisseuse de la horde aurait alors terrassé une demi-déesse néogi, provoquant la colère du reste du panthéon.

Symbole : Une yourte stylisée, bleue sur fond blanc.

Avatars connus : Ja-Valla apparaît souvent sous la forme d’une dracon aux yeux mauves, maniant une serpe et inspirant à tous les mortels autour d’elle un profond sentiment de quiétude. D’anciennes représentations montrent la divinité maniant une crosse massive, taillée dans un bois blanc inconnu dans le système de Cœur.

Culte : Anciens comme enfants des tribus se tournent quotidiennement vers Celle qui instruit, cherchant sa bénédiction afin de retirer un nouveau savoir ou plus généralement, pour éviter de subir des maux.  

Dogme : Enseigner le savoir des anciens, soigner toutes les plaies.

Lieu de culte : Il arrive que certaines blessures graves nécessitent un dangereux pèlerinage par-delà la barrière équatoriale, jusqu’à la Yourte de pierre bleue, un temple ancien, peut-être le plus ancien sur Kallah, où se produisent les plus grands miracles de Ja-Valla. Dissimulé depuis des siècles aux yeux des géants en maraude, les dracons des différentes tribus se sont accordées pour dissimuler sa localisation aux syndarh.

Ordres affiliés : Celle qui instruit n’a pas encore suscité de vénération suffisante pour que se forment des congrégations louant son nom.


Magie de la Guérisseuse de la horde

Bénédiction de Ja-valla

Sort d’Invocation du 1er niveau

Composantes : VS

Temps d’incantation : 3 rounds

Portée : contact

Cible : créature touchée

Durée : instantanée

Jet de sauvegarde : Volonté/ Annule

Résistance à la magie : oui

Ce pouvoir permet au Shalla d’annuler une perte magique temporaire de 1d3 points de caractéristiques, liée à un effet magique négatif ou aux capacités de certaines créatures. Le pouvoir permet également de dissiper la fatigue d’une créature.


Savoir ancestral

Sort de Transmutation du 2nd niveau

Composantes : VSM

Temps d’incantation : 1 action simple

Portée : contact

Cible : créature touchée

Durée : 1 minute/niveau

Jet de sauvegarde : Volonté/ Annule

Résistance à la magie : oui

Le bénéficiaire du sort voit ses bonus de Connaissances agrémentés de +4, il entrevoit pour la durée du sort des fragments de savoir liés à d’autres compétences de Connaissances qu’il ne maîtrise pas, sans bonus lié à cette magie divine.


Bienveillance de Ja-valla

Sort d’Invocation du 5ème niveau

Composantes : VS

Temps d’incantation : 1 action simple

Portée : 7,50 m + 1,50 m/2 niveaux

Cibles : 1 créature/niveau, rayon de 9m

Durée : instantanée

Jet de sauvegarde : Volonté/ Annule

Résistance à la magie : oui

Les créatures dans la zone d’effet se voient soignées de 1d8 points de vie +1/ niveau du prêtre, les effets magiques liés à la peur, d’un niveau égal ou inférieur sont également dissipés.

Les bénéficiaires de ce pouvoir peuvent à leur tour soigner jusqu’à 1 point de dégât/ 2 niveaux (maximum 10).


Na-hi’gi

Corrupteur des âmes, Celui qui trompe

Puissance mineure du Plan matériel Primaire

Neutre Mauvais

Domaines de prédilection : Egoïsme, mensonge.

Autres incarnations : On prête souvent à Na-hi’gi un lien ancien et oublié avec les autres membres du panthéon néogi, dont les membres changent fréquemment, au grès des trahisons et déicides, mais le Corrupteur des âmes est bien rattaché à la Horde céleste, depuis aussi longtemps que Ir-palla. Malgré sa forme inquiétante, Na-hi’gi compte bien parmi les divinités des dracons.

Royaume planaire : La Constellation de l’Araignée permet d’accéder à un espace dimensionnel fait d’un néant glacé où dérivent quelques planétoïdes creusés de cavernes ou sommeillent de terrifiants néogi primitifs.

Alliés divins : Bien que sa nature le mette à l’écart des autres membres du panthéon dracon, Na-hi’gi n’en reste pas moins lié à l’évolution de ce peuple, et collabore donc bien plus souvent qu’il ne s’oppose au reste de la Horde céleste. Une alliance incertaine et fluctuante existe avec les divinités néogi, mais il s’avère difficile de considérer ces Puissances comme des alliées.

Ennemis divins : Il peut sembler étrange de dire que le Corrupteur des âmes n’a pas véritablement d’ennemis parmi les divinités, mais c’est bien le cas. Bon nombre de ces dernières cherchent à le trahir régulièrement, mais Na-hi’gi sait manipuler les dieux et déesses.

Symbole : Un soleil noir d’où émergent des pattes d’araignée. Le symbole semble très ancien, étrangement plus ancien que les premières manifestations divines du Corrupteur des âmes. Gravé dans la roche noire des montagnes australes, il indique des lieux de pouvoir dans lesquels puisent les chamanes des géants.

Avatars connus : Bien qu’il soit associé à la forme d’un gigantesque néogi, Na-hi’gi n’a en réalité encore jamais prit une apparence physique, en tout cas sur le monde des dracons.

Culte : Aucun culte n’est rendu au Corrupteur des âmes, ses adeptes étant le plus souvent des solitaires dont il aura pris soin de manipuler la destinée, afin de provoquer catastrophes et souffrances.

Dogme : Prendre leur pouvoir aux autres, attiser les envies.

Lieu de culte : Un temple consacré au Corrupteur des âmes existe dans les marécages gelés de Vallah, fondé par une congrégation de centaures qui n’étaient pas des dracons, et qui se désignèrent eux-mêmes les Huit. Dissimulé sous les eaux boueuses de l’équateur, aménagé dans un réseau de cavernes dont toutes les galeries menant vers la surface sont inondées, le Temple de l’Obscur est un lieu de pouvoir dans lequel la divinité aime venir. Les parois sont intégralement gravées de textes prophétiques concernant la destinée divine, ainsi que de grands évènements, passés comme encore à venir. L’identité des Huit reste méconnue, bien que leurs actions subtiles puissent être retrouvées à travers la tradition orale dracon, ils seraient des devins, concentrant l’essentiel de leur attention sur Na-hi’gi, et l’on suppose que ce seraient leurs écrits sur les parois de ce temple secret qui inciterait parfois la divinité à des actions passant pour incompréhensibles aux yeux des autres Puissances.  

Ordres affiliés : Au fil du temps, quelques néogi ont été tentés par le dogme du Corrupteur des âmes. Il est cependant impossible d’évaluer son impact au sein des communautés de ce peuple.


Magie du Corrupteur des âmes

Mangeur de lumière

Sort d’Evocation du 1er niveau

Composantes : SM

Temps d’incantation : 1 action simple

Portée : contact

Cible : le jeteur de sorts

Durée : 10 minutes/niveau

Jet de sauvegarde : aucun

Résistance à la magie : non

Des filaments d’obscurité sont émis depuis le lanceur de sort qui peut tisser un cocon de ténèbres autour d’une créature ou d’un objet. Ces filaments s’accrochent et confèrent un camouflage efficace contre les tests de Vigilance (DD+4), et même face aux pouvoirs de lumière d’un niveau égal ou inférieur.


Murmure du corrupteur

Sort d’Enchantement du 1er niveau

Composantes : SM

Temps d’incantation : 1 action simple

Portée : 30 m + 3 m/niveau

Cible : 1 créature vivante de 5DV ou moins

Durée : 10 minutes/niveau

Jet de sauvegarde : Volonté/ Annule

Résistance à la magie : non

Semblable au sort Hébètement (Ma0), ce pouvoir prive une créature de tout moyen de réagir face aux actions du lanceur de sort, tant que celui-ci ne tente pas de la menacer physiquement. Un échec critique sur le test de Volonté permet au lanceur de sort d’utiliser à la suite un effet semblable à un sort d’Injonction (Pr1).  


Œil de Na-hi’gi

Sort de Divination du 4ème niveau

Composantes : VSM

Temps d’incantation : 1 heure

Portée : Spéciale

Effet : Spécial

Durée : 1 minute/niveau

Jet de sauvegarde : Volonté/ Annule

Résistance à la magie : oui

L’Œil de la divinité permet d’épier une créature qu’il doit au moins connaître de vue et peu importe la distance, tant que celle-ci soit à l’échelle planétaire. Le pouvoir permet une observation à courte distance de la cible, sans pour autant percer les illusions ou comprendre des dialectes inconnus. Les enchantements liés à des lieux dans lesquels entrent la cible peuvent interférer avec le pouvoir divin.


Ub-kalla

Le Guide de la horde, Celui qui chante

Puissance intermédiaire du Plan matériel Primaire

Loyale Bon

Domaines de prédilection : Bienveillance et respect des traditions.

Autres incarnations : Les mondes des Sphères vassales abritent de nombreux sites contenant les représentations primitives d’une puissante créature centaurine très proche dans sa forme à celle du Guide de la horde et qui aurait appartenu à une alliance ancienne de Puissances s’opposant à un mystérieux mal cosmique. Aucun peuple de l’Âge des Prétendants ne se souvient de ces évènements, pourtant inscrits ou peints en des lieux très éloignés les uns des autres. Ub-kalla ne mentionne jamais ce nébuleux passé, mais plusieurs de ces chamanes ont déjà eu des visions floues d’une ère de violences extrêmes et de mondes brisés par la colère de divinités terribles.

Royaume planaire : La Constellation du Cor est le passage vers le royaume de la Grande horde, une steppe d’herbes bleutées sous un ciel orangé, où des montagnes se dressent en permanence à l’horizon. Les âmes des dracons viennent en nombre se joindre à une horde forte de dizaines de milliers d’individus galopant pour l’éternité. On distingue de nombreux tumulus ancien disséminés à travers la steppe, il s’agit de lieux sacrés que même les dracons ne peuvent approcher. De nombreuses hampes de lances brisées en émergent, témoignant d’un passé troublé dont seule la divinité se remémore.

Alliés divins : Autant guide des mortels de Kallah que du reste de la Horde céleste, Celui qui chante rassemble également, mais de manière plus ponctuelle, les autres divinités des Sphères vassales, lorsque de grands dangers pèsent sur leurs mondes. On sait également que Ub-kalla à parfois une voix dans les décisions de la Seldarine.

Ennemis divins : Bien que les divinités maléfiques les plus actives à travers les Sphères Connues considèrent le Guide de la horde comme quantité négligeable, toutes connaissent son nom, et peuvent donc facilement devenir autant de redoutables ennemis pour ce dernier. Les actions d’Ub-kalla se cantonnent cependant la plupart du temps au monde des dracons.

Symbole : Un cor stylisé dans un cercle blanc et une lune noire. Un plus ancien symbole associé au Guide de la horde montre deux cors s’opposant, un argenté, l’autre noir. Encore une fois, il se retrouve surtout dans des ruines anciennes sur des mondes lointains.

Avatars connus : La manifestation physique de Ub-kalla est un dracon gigantesque, nimbé d’un halo argenté. Ses traits apaisés et son regard empli de sagesse impose le silence et apaise les esprits tourmentés. Un grand cor d’argent est fixé à son cou par une chaîne de cuir tressé, il en souffle lorsqu’approche une grande menace pour son peuple. On ne connaît pas d’arme à cet avatar, bien qu’il s’avère être un adversaire redoutable au corps à corps. Sa charge est connue pour avoir piétinée bien des divinités néogi cherchant querelle à ses protégés.

Culte : Etrangement, Ub-kalla n’est pas la divinité la plus populaire parmi les Shalla des nouvelles cités, souhaitant conserver le savoir au sein de leur caste plutôt que de le diffuser librement. Son influence transparaît plutôt au sein des tribus nomades, où ses visions sont rapidement partagées d’une tribu à l’autre.

Dogme : Transmettre les traditions ancestrales, mener la tribu.

Lieu de culte : Au sein des montagnes australes se dresse un temple ancien, difficilement accessible pour les dracons, et n’ayant pas été construit par des membres de ce peuple. Les Shalla souhaitant s’entretenir avec la divinité doivent effectuer ce dangereux pèlerinage, au cœur d’un territoire ennemi. La Yourte du Guide est un lieu sacré, accessible uniquement aux dracons

Ordres affiliés : Les fidèles d’Ub-kalla ne se réunissent pas en congrégations outresphère, la majorité des Paladins solaires se rangent plus généralement sous les principes d’Ir-palla, et ce sont plutôt les Shalla sur le monde natal qui rendent hommage au Guide de la horde.


Magie du Guide de la horde

Dialecte de l’ancienne horde

Oraison [Divination] du niveau 0

Composantes : VSM

Temps d’incantation : 1 action simple

Portée : personnelle

Cible : le jeteur de sorts

Durée : 10 minutes/niveau

Jet de sauvegarde : aucun

Résistance à la magie : non

Un Shalla invoquant cette simple oraison peut comprendre les langages anciens des mondes de Cœur, tant écrits que parlé. Des traces de ces jargons oubliés subsistent partout, disséminés en des lieux difficiles d’accès, et les esprits liés à Kallah emploient également la langue ancienne.


Appel du totem argenté

Sort d’Invocation du 1er niveau

Composantes : VS

Temps d’incantation : 1 round

Portée : 7,50 mètres + 1,50 mètre/2 niveaux

Effet : 1 créature convoquée

Durée : 1 round/niveau

Jet de sauvegarde : aucun

Résistance à la magie : non

Cette incantation convoque une entité originaire d’une réalité planaire nommée les Constellations argentées. Il s’agit probablement de l’ensemble des domaines divins de la Horde céleste. La créature est de nature élémentaire et réponds à l’appel d’un Shalla, mettant ses pouvoirs au service de la tribu. Sa forme est définie par le totem tribal, et il semblera que les pouvoirs mis à disposition s’appuient également sur la puissance du Shalla.


Parole sacrée du guide

Sort de Transmutation du 2nd niveau

Composantes : VSM

Temps d’incantation : 1 action simple

Portée : contact

Cible : créature touchée

Durée : 1 minute/niveau

Jet de sauvegarde : Volonté/ Annule

Résistance à la magie : oui

Comme le sort Sagesse du hibou (Pr2), ce pouvoir octroi un bonus de Sagesse, mais égal à (modificateur de Sagesse) et concernant des sujets liés aux mondes de la Sphère de Cœur.


Yourte sacrée

Sort d’Evocation du 4ème niveau

Composantes : VSM

Temps d’incantation : 1 jour

Portée : contact

Zone d’effet : émanation de 12 m de rayon à partir du point touché

Durée : instantanée

Jet de sauvegarde : voir description

Résistance à la magie : voir description

Semblable au pouvoir Sanctification (Pr5), le sort affecte la structure physique d’une yourte en lui octroyant un Cercle magique contre le mal (Pr3), le protégeant des sorts d’un niveau équivalent, lancé par un membre d’un peuple ennemi des dracons, comme les néogi ou les géants des montagnes, et permettant de placer un sort du 1er niveau sur le site physique pour une durée d’une année kallah.

3 commentaires

Répondre à radotdelamduse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s