En quelques mots…

Imaginez que votre aventurier ou aventurière atteigne finalement les limites connues de son monde. Des années d’explorations, de hauts faits et de quêtes trépidantes. Puis, l’impression de toujours rencontrer les mêmes compagnons, de toujours fréquenter les mêmes lieux, voir même, d’affronter les mêmes ennemis. La routine s’est installée.

Avec Spelljammer, cela est inconcevable. Tout simplement car les limites n’existent plus. Ce setting pour la vénérable seconde édition de AD&D vous ouvre en effet une infinité faite de mondes exotiques, d’étendues immenses de vide, puis l’apparente barrière d’une sphère de cristal, véritable perle aux dimensions titanesques, enfermant votre planète natale, son soleil, et quelques autres mondes. Mais l’aventure se poursuit; Il est possible de franchir cet obstacle cosmique, pour s’aventurer dans un océan infini de gaz éthériques, le Phlogiston. Là vivent également des peuples, de terribles créatures, et en naviguant le long de courants portant votre fragile petite nef, vous attendrez d’autres sphères, enfermant d’autres systèmes planétaires.

Dans Spelljammer, tout est plus grand. Héros et héroïnes sont renommés à travers des mondes entiers, des étoiles peuvent s’éteindre, et les ennemis sont à la mesure de ce nouveau décors de campagne.