Ganeezia, la Main étoilée

Les trous de ver, ces tunnels hypothétiques à travers l’espace-temps qui permettent un voyage plus rapide que la lumière, pourraient potentiellement laisser des empreintes sombres et révélatrices dans le ciel. Une nouvelle étude suggère même qu’elles pourraient être vues avec des télescopes. Les trous de ver sont des raccourcis cosmiques qui découlent des équations de … More

GaneeziaPuissance mineure du Plan matériel Primaire

Neutre Bonne

Souvent liée au panthéon des Seigneurs des collines dorées, la Main étoilée est une divinité protectrice des gnomes s’aventurant au sein du Vide, mais également une Puissance capable d’influencer l’émergence de nouveaux stellaires. Ganeezia navigue à bord d’une gigantesque Conque, entourée par une vaste flotte comprenant des représentants de nombreuses peuplades en exil. Bienveillante, la divinité n’en reste pas moins vigilante face aux nouvelles nations de jeunes peuples expansionnistes, provoquant fréquemment l’exode d’opprimés.

Domaines de prédilection : Stellaire, Voyage, Création

Autres incarnations : Arpentant les routes planaires de l’Outreterre, la Quasi-puissance Galeet assure la protection des caravanes marchandes et veille sur les arpenteurs bytopiens. Bienveillante et attentive, elle se manifeste rapidement lorsque les noms des autres Puissances des Paradis jumeaux, sous la forme d’une gnome en cotte de maille, brandissant un sceptre surmonté de six étoiles.

Royaume planaire : Le Sahoolnayalaat est une Conque longue d’un kilomètre, propulsée par la divinité elle-même et abritant trois centaines de prêtres et prêtresses capables de répondre à l’appel des fidèles en embarquant à bord de plus petites Conques. Une flotte de soixante autres nefs spatiomantiques escorte le navire divin, emportant plusieurs communautés d’exilés entre les Sphères Connues. Comme pour les autres flottes de la Longue caravane, ce sont les Capitaines qui ont l’autorité, mais avec pas moins de dix-huit espèces différentes autour du Sahoolnayalaat, les tensions sont souvent plus vives et l’intervention de Ganeezia est fréquente.

Alliés divins : L’ensemble du panthéon des Seigneurs des collines dorées se montre très favorable aux actions de la Main étoilée, et bien que leurs sphères d’influences ne se croisent que rarement, la divinité sait pouvoir envoyer en toute confiance ses fidèles sur les mondes où les Puissances des gnomes possèdent une certaine autorité. Egalement proche des divinités du Sa’ruu, Ganeezia soutien inconditionnellement les actions de ces dernières, n’hésitant pas à engager ses flottes spatiomantiques dans de grandes campagnes de résistance face à des tyrans.

Old dwarf by delowar on DeviantArtEnnemis divins : Un très ancien litige oppose Ganeezia au Halo dans la nuit, connu pour patronner la lignée stellaire Ravenn. Les serviteurs des deux divinités se heurtent régulièrement et consacrent généralement beaucoup de ressources à contrecarrer les visées de leurs ennemis. Il n’est pas rare que leur dissension incite leurs panthéons respectifs à s’impliquer dans des actions nuisibles pour tous.

Symbole : La main étoilée de Ganeezia est un symbole protecteur, souvent employé dans les rituels cristallins profanes ainsi que par l’ensemble des peuplades naviguant au sein du Vide. .

Avatars connus : Ganeezia se manifeste fréquemment sous la forme d’une gnome lunaire à la peau sombre, constellée d’étoiles mouvantes, et dont l’opulente chevelure est composée d’argent pur. Souvent revêtue d’une robe cérémonielle blanche, inspirant celles en usage parmi ses fidèles, elle a déjà arborée une cuirasse de bronze martelée de symboles anciens, très proches de glyphes sharood.

Culte : La hiérarchie cléricale est dominée par un ou une gnome lunaire arborant une marque stellaire, généralement celle de la lignée Ekton, mais l’Histoire récente a montrée que cet état de fait pouvait varier. Désigné par le titre de Main étoilée, le patriarche ou la matriarche du culte s’entoure des Mains dorées, toujours des clercs possédant une lignée stellaire et parfois même des connaissances profanes. Les prêtres et prêtresses de rang intermédiaire sont pour leur part nommés Mains argentées. Diacres et adeptes sont pour leur part désignés sous le titre de Mains de bronze.

Rafael AraujoTous les Capitaines des Conques rattachées au culte sont des Mains argentées, et peuvent officier au nom de la déesse par le biais de leurs timons, qui tiennent également lieu d’autels, leur permettant de communier au sein de Sphères où le culte de la Longue caravane n’est pas présent.

Si le clergé de Ganeezia est majoritairement composé de gnomes, bon nombre d’adeptes sont d’espèces variées, fréquemment issue de populations persécutées par un pouvoir tyrannique, et en exil. La hiérarchie au sein du culte n’étant pas rigide, il arrive fréquemment que des temples soient fondés à bord de nefs spatiomantiques solitaires, et deviennent des centres religieux d’importance, sans même qu’un ou une seul gnome n’y adhère. Ainsi, dans la Sphère de Toralikis, une communauté saurienne s’est tournée il y a longtemps vers l’adoration de la Main étoilée, et sous la houlette du G’zatta Craalk’Nac’luum (pr saurien W/ Prêtre de Ganeezia 8/CN), toute une congrégation de fidèles et d’adeptes sillonne les courants solaires du système au service de la déesse, sans jamais avoir croisé de gnome lunaire, ni même de représentant du culte officiel.

Dogme : Ganeezia prône avant tout l’entraide et l’assistance aux plus démunis. Ses fidèles se doivent de toujours rester attentifs aux individus plutôt qu’aux peuples, car pour la Main étoilée, un individu soigné et choyé sera bien plus efficace qu’un groupe, qui conservera rancœurs et griefs difficiles à canaliser.

Lieu de culte : Le plus ancien temple dédié à Ganeezia se trouve à l’entrée du passage de Kun’Lao, menant au système du Dragon d’or. Au sein du marché flottant formé de nombreuses nefs, le Temple de l’étoile est un petit sanctuaire mais également une Conque de bonne taille, abritant une centaine d’individus sous la houlette de la Main argentée Saprinaara (pr gnome lunaire ♀/ Prêtresse de Ganeezia 13/ Lignée Ekton mineure/ NB). Une vingtaine des prêtres et prêtresses sont également des stellaires de la lignée Ekton, le temple est un havre pour les aventuriers des Sphères aventureuses et permet aux flottes de la Longue caravane de bénéficier d’une escale avant de s’engager entre les mondes du Dragon d’or.

Ordres affiliés : Plusieurs stellaires de la lignée Ekton forment depuis plus d’un siècle l’Ordre de la Main d’argent, vénérant Ganeezia qui leur octroi des visions guidant leurs quêtes à travers les Sphères Connues. Dornath Emestil (pr valorien ♂/ Magicien [Enchanteur] 10/ Dynastie Klassoom majeure/ NB) est un vieil aventurier torilien spécialisé dans la fabrication de parchemins. La trentaine de mages Klassoom regroupés au sein de l’Ordre cherchent à soutenir les flottes de la Longue caravane en agissant auprès des dirigeants des grandes nations du Vide, usant de l’influence de la lignée Ekton pour permettre aux fidèles de naviguer sans crainte d’exactions à leur encontre.

Capture

Aruud l’Armateur

symbole-daruudPuissance mineure du Plan Matériel Primaire Loyal Bon

Domaines de prédilection : Loi, Vide, Protection

Autres incarnations : Au sein des Sphères de l’Enclume, l’Armateur est une divinité ancienne ayant apprit à tailler les montagnes pour en faire de puissantes Citadelles. Sa nature est alors bien plus frustre, presque primordiale, et il porte le nom de Thar-Naruud. Avec le temps, son culte a décliné, et sa sphère d’influence est passée dans le giron de Moradin et d’autres divinités plus vigoureuses. Il n’empêche que de nombreux peuples de l’Enclume rendent encore hommage à Taille-montagne.

CUBERoyaume planaire : Comme les autres divinités de la Longue caravane, Aruud à fait le choix de s’établir au sein du Plan Matériel Primaire, loin des autres Puissances du Mordinsamman. Son domaine se résume à une gigantesque nef spatiomantique, taillée dans une roche unique et naviguant d’un système à l’autre depuis des siècles. Le Karathard-Naruud est massif comme une petite lune, son équipage formé de fidèles s’élève à plusieurs centaines d’individus qui forment le clan divin d’Aruud.

De par son imposante silhouette, le vaisseau se tient généralement à prudente distance des mondes ayant un accès à l’Espace sauvage, afin de ne pas provoquer d’incident. La Longue caravane s’appuie essentiellement sur le Karathard-Naruud pour protéger ceux qui en appellent à la protection du panthéon, et l’Armateur ne refuse jamais d’engager un combat, si l’un des partis s’avère incapable de se défendre. Mais le Karathard-Naruud est surtout un immense chantier naval, où les fidèles élaborent de nouvelles coques pour les communautés amies. Les nefs spatiomantiques élaborées sous la bénédiction du dieu sont exclusivement taillées dans la roche même du vaisseau.

Alliés divins : Outre les divinités amies faisant partie de la Longue caravane, Aruud a conservé des liens étroits avec le Mordinsamman, en particulier avec Dumathoïn. En tant que membre d’un panthéon voué au Bien, Aruud bénéficie également de la sympathie et du soutien d’autres grandes familles divines à travers les Sphères Connues.

Ennemis divins : Partout où les prêtres d’Abbathor peuvent accomplir quelques méfaits amoindrissant l’influence d’Aruud, de terribles batailles éclatent. Nul ne connaît la raison d’une telle haine, mais la divinité maléfique consacre beaucoup de temps à chercher à nuire à l’Armateur. Une autre force cherchant particulièrement querelle au culte d’Aruud est Uando le Barreur, l’un des Seigneurs de l’Horizon, qui consacre également ses efforts à corrompre les serviteurs d’Aruud. Selon les dires de nombreux Capitaines de la Longue caravane, la créature serait jalouse du savoir ayant fait de l’Armateur une divinité.

Symbole : Bien qu’il puisse passer pour une divinité d’une nature plutôt frustre, Aruud aime développer une mystique profonde autour de son art. Jadis renommé pour sa maîtrise de la taille des roches les plus durs, son symbole reflète son lien évident avec l’élément Terre, mais indique en outre aux profanes les trois étapes initiatiques indispensables au dévot pour atteindre l’illumination spirituelle, représentée par la gemme.

Avatars connus : L’Armateur se manifeste sous la forme d’un nain de l’Enclume à la barbe rousse, tressée de nombreux colifichets. Ses yeux sont des sphères métalliques et il porte fréquemment une tenue propre aux artisans. Il arrive également qu’il revête une armure légère, forgée en adamantine. Lorsqu’il se trouve impliqué dans un combat, Aruud manie une grande hache taillée dans le même matériau que son vaisseau.

Culte : L’église d’Aruud possède une hiérarchie rigide mais au sein de laquelle chacun connaît sa place et peut librement s’exprimer. Un Saint-armateur est à la tête du sanctuaire et attribue les tâches journalières auxquelles il se doit de participer. Grand initié du mystère sacré d’Aruud, il communie facilement avec la divinité et peut user d’antiques rituels pour partager savoirs et informations avec ses pairs, tant que ces derniers se trouvent sur un même courant éthérique. Viennent ensuite les Armateurs, formant le corps de la congrégation et regroupant les différentes corporations d’artisans oeuvrant à l’élaboration des nefs sacrées. Viennent enfin les Aspirants, qui sont apprentis dans un domaine artisanal, mais surtout des prêtres-combattants, dévoués à la protection du sanctuaire et des pèlerins de la Longue caravane, bien trop souvent menacés.

Dogme : Si en tant que divinité de la Loi et du Bien, Aruud cherche à exalter de hautes valeurs morales, sa parole se porte plutôt sur le développement personnel à travers la recherche de la perfection artisanale. A ses yeux, chacun a le potentiel de créer un grand œuvre, en mesure d’enrichir le Multivers et d’inspirer les âmes égarées.

Sacerdoce : Les prêtres de l’Armateur sont tous des artisans qualifiés, cherchant sans cesse à se perfectionner en espérant attirer l’attention de leur divinité. La réalisation d’un grand œuvre est la motivation du fidèle serviteur, mais le dieu exige également que le dévot consacre son énergie à aider son prochain. Les membres du clergé sont ainsi d’honnêtes négociants spécialisés dans le troc de leurs nefs spatiomantiques, réputées pour leur robustesse.

Lieu de culte : A travers les Sphères Connues, il n’existe pas un système ne recelant pas au moins une chapelle consacrée à l’Armateur. Pour les sanctuaires les plus modestes, il s’agit souvent d’une carrière isolée sur une astéroïde, où quelques fidèles vivent chichement en se consacrant à la taille de solides nefs naines. Mais pour les lieux de culte plus important, comme le Temple flottant de Barzaak-Kaathuul, il s’agit plutôt de vastes Citadelles donc chaque once de paroi est finement ciselée de runes naines. De tels lieux restent rares, et toujours en mouvement, les fidèles d’Aruud adhérant tous à la notion de nomadisme éternel chère à ceux de la Longue caravane.

Certaines fresques antiques révèlent qu’en des temps troublés, sans nul doute la fin de l’Âge des Conquérants, ces temples spatiomantiques étaient escortés par de nombreux Bastions, formant ainsi d’imposantes flottes pouvant dissuader les plus audacieux adversaires. Mais de ces rassemblements légendaires ne subsiste plus rien, et les sanctuaires errants d’Aruud naviguent désormais seuls à travers le Vide.

Ordres affiliés : Au sein même de la Longue caravane existent plusieurs ordres de combattants vénérant l’Armateur sans pour autant être rattachés à son clergé. Ce sont fréquemment d’anciens aventuriers ou les membres de corporations d’artisans, contraint de prendre les armes pour défendre le faible au sein du Vide, là où les menaces sont nombreuses pour ceux et celles qui peinent à s’inspirer de la force d’Aruud. Le Kathaal-Baruul est ainsi une fraternité de guerriers de l’Enclume naviguant à bord d’un petit Bastion taillé dans une roche écarlate, le Kathaaraal, et sillonnant les courants autour des Sphères du Triangle radiant, toujours en quête d’aventures périlleuses impliquant des batailles spatiales. Mered Bras-sûrs (nain de l’enclume ♂/ Guerrier des Sphères 8/ LN) est le Capitaine du vaisseau et un fidèle serviteur d’Aruud, qu’il considère comme un puissant protecteur à qui il confie les âmes égarées croisant son sillage. Le Kathaaraal a maintes fois servit de transport pour des populations opprimées, qui furent menées à l’Armateur pour recevoir une seconde chance afin de prospérer à travers l’Espace sauvage. Les frères du Kathaal-Baruul sont avant tout d’excellents matelots du Vide et sont maîtres de l’abordage, une spécialité faisant réfléchir à deux fois les Capitaines Gith les plus aguerris.